Views
1 year ago

TRAMETAL N°210

SPÉCIAL AÉRONAUTIQUE

FABRICATION ADDITIVE

FABRICATION ADDITIVE Dijon, de la Direction du Numérique, de trois laboratoires d'informatique et sciences de la données CIAD, d’ImViA, LIB et l’ICMUB, un laboratoire de chimie moléculaire de l'Université de Bourgogne et de CESI Ecole d’Ingénieurs. OUEST Les campus de La Rochelle et de St Nazaire sont également mobilisés avec un don de masques. Le campus de La Rochelle confectionne, grâce l’investissement du FabLab Manager, également des visières en 3D destinées à l’hôpital de la ville. Une trentaine de visières ont été fabriquées à lui seul. En parallèle, un groupe de 80 makers a vu le jour dont le FabLab Manager fait partie. Plus de 5 000 visières ont déjà été produites. A Saint-Nazaire, le campus, en tant que membre de l'association BlueLab, contribue à la fabrication de visières de protection pour le personnel soignant. La plateforme "les visières de l'Atlantique" a été mise en place pour l’occasion pour recenser les productions. SUD-OUEST Les campus de Toulouse, de Montpellier et de Pau sont également mobilisés dans la création de visières en 3D. A Pau, le Fablab Manager a monté une « usine de production » à son domicile. 120 visières ont été remises à l’hôpital de la ville et le surplus a été donné à des commerçants. A Montpellier, une responsable Qualité, Sécurité, Environnement (QSE) travaillant dans une clinique a contacté le campus CESI pour produire des visières. C’est la FabLab Manager qui a mené ce projet. C’est ainsi que la maison de retraite de Castries et ses soignants ont été livrés. La gendarmerie de Castries a également évoqué son intérêt. DES APPRENTIS ÉGALEMENT MOBILISÉS Un élève ingénieur formé au sein du campus de Nice et équipé d'une imprimante 3D a décidé de lancer une production de visières à la suite d’un échange avec une amie infirmière qui évoquait le manque de ressources. Pour soutenir son action, la mairie de son village a décidé de l'aider à financer la matière première et le campus CESI de Nice, dans le cadre de la vie associative, l'aide également dans sa démarche. L'association Iteach, portée par des élèves ingénieurs formés au campus d’Arras, a pour mission de rendre accessible les outils numériques à des jeunes, des écoles ou des publics qui n’ont peut-être pas la possibilité d’être formés. Leur projet s’exporte également en Afrique. Dans ce même but et ainsi favoriser la continuité pédagogique, l’association a proposé des cours à destination des enseignants du primaire et du secondaire de l’arrageois afin qu’ils s'approprient les outils numériques nécessaires à l’enseignement à distance. A travers le BDE de Toulouse, une importante quantité de visières a été livrée aux EPAHD, hôpitaux et gendarmerie de la région. Ils impriment quotidiennement 60 visières et à ce jour, plus de 300 visières ont été fournies à des maternités, infirmières, kinés, laboratoires, EHPADs, psychologues. Une nouvelle production est lancée pour équiper la gendarmerie, l’IME, le centre COVID, les vétérinaires, et l’EHPAD. Enfin, sur le campus du Mans, un élève ingénieur a pris l’initiative personnelle de fabriquer des masques et des visières avec ses propres imprimantes 3D. Initialement, il souhaitait équiper ses parents commerçants afin de poursuivre leur activité. Pour donner suite à cela des demandes ont vu le jour et Corentin équipe à présent ses voisins, des routiers et autres commerçants de la ville. HYPERMILL ® ACCÉLÈRE LE PROJET COVID-19 DE MAZTECH OPEN MIND Technologies AG est le spécialiste CAO/FAO de premier choix pour Maztech, entreprise située près de la « Motorsport Valley » au Royaume-Uni (Letchworth). Maztech Precision Engineering (MPE) est un fournisseur reconnu pour la production de composants de haute qualité, notamment sur les marchés de l’aérospatial, de l’automobile et de la Formule 1. Dans le contexte du COVID-19, les équipes F1 sont si fortement impliquées dans le « Projet de respirateur Coronavirus » que des partenaires techniques réputés, comme Maztech, fabriquent actuellement des pièces destinées à ces appareils. Dans cette course à la production, ils s’appuient sur les stratégies de pointe de la solution FAO hyperMILL. Créée en 2014, Maztech dispose d’une liste de clients prestigieux, largement attribuée à la philosophie d’investir dans ce qu’il y a de mieux. « Ma stratégie a toujours été d'investir dans les meilleures machines, les meilleurs logiciels de CAO / FAO, le meilleur outillage, le meilleur dispositif de serrage, le meilleur de tout. Je crois, en effet, que tout cela joue un rôle dans la production de haute qualité. Je pense que la qualité de nos pièces est le reflet de ce que nous avons ici dans l'atelier : les centres d'usinage Mazak, les outils coupants ITC et bien sûr le système FAO hyperMILL d'OPEN MIND Technologies », déclare Wayne Bouchier, fondateur et Directeur Général de Maztech. C'est cette stratégie qui a fait que Maztech est impliquée dans le projet du gouvernement, remportant une commande pour produire 7 500 composants de tubulure en aluminium. L'entreprise exploite actuellement ses quatre centres d'usinage Mazak 24h/24 et 7j/7. 16 Juin 2020 TRAMETAL #210

eprésente un avantage de taille pour Maztech qui usine beaucoup d’acier inoxydable. La réduction des temps d’usinage avec hyperMILL MAXX Machining peut être énorme. Le module d’usinage de brut quelconque leur permet de maintenir une charge constante sur la broche et l’outil afin de maximiser les taux d’enlèvement de matière. Tout aussi important est le fait que cela prolonge la durée de vie des outils et améliore les finitions de surface, tout en conservant un volume de copeaux uniforme. FABRICATION ADDITIVE Maztech a récemment investi dans sa quatrième machine Mazak, une VariAxis i-300 AWC 5axes, qui dispose de 32 palettes et d’une capacité de stockage de 145 outils pour une production non-stop 24/24h. Cet investissement s’est avéré inestimable pendant la course pour produire des respirateurs. LA RÉPONSE COVID-19 Une véritable course contre la montre s’est engagée pour produire ces pièces de respirateurs. Wayne Bouchier explique : « Le collecteur est une pièce relativement simple à usiner. Mais avec de telles quantités, nous avons dû concevoir de nouveaux posages pour effectuer des usinages multiples. Grâce à la fonction « Transformation » dans hyperMILL, nous avons pu copier/coller efficacement les opérations d’une position à la suivante sur nos centres d’usinage. Sur une de nos machines, nous avons maintenant 16 étaux WNT ZSG4 avec une configuration de serrage appropriée pour un usinage continu. Le programme hyperMILL pour chaque pièce est simplement « copié et collé », non seulement sur chaque fixation, mais également sur toutes nos machines ». De même, le module de finition de niveau Z proposé par hyperMILL permet à Maztech de conserver un mouvement continu de l’axe Z lors de l’usinage des poches. Ce qui garantit des finitions de surface optimales. Il est complété du module SWARF 5 axes qui oriente l’outil coupant à l’angle souhaité lors de l’usinage 5 axes continus des parois inclinées au sein des poches. En inclinant l’outil de coupe, l’utilisateur peut augmenter l’engagement entre l’outil et la pièce et ainsi augmenter encore les taux d’enlèvement de matière, prolonger considérablement la durée de vie de l’outil et obtenir une meilleure qualité de surface. LA SÉCURITÉ D'ABORD ! Selon Wayne Bouchier, hyperMILL dispose de toutes les stratégies actuelles de pointe au sein du Pack hyperMILL MAXX Machining, telles que le fraisage trochoïdal et l’usinage de brut quelconque. Ce qui Pour que Maztech puisse produire des composants complexes en toute confiance, ses ingénieurs ont modélisé tous les accessoires de serrage, -tels que tous les étaux, les mors d'étau et les mandrins- et créé un modèle pour chacun. TRAMETAL #210 Juin 2020 17

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.trametal.fr