Views
1 year ago

TRAMETAL N°210

SPÉCIAL AÉRONAUTIQUE

FABRICATION ADDITIVE LA

FABRICATION ADDITIVE LA FABRICATION ADDITIVE AUX AVANT-POSTES S’il est un secteur de production qui a fait parler de lui durant la phase de sidération léthargique qui a brutalement frappé notre industrie durant la crise du Covid 19 de ce printemps, c’est bien celui de la fabrication additive. Sans surprise, ce sont les matières non métalliques qui ont réellement apporté des solutions quasi immédiates à des problèmes divers : les petites structures équipées ont su répondre aux besoins en SAV de bien des équipements vitaux en l’absence de pièces détachées étrangères mais aussi proposer des solutions astucieuses pour adapter, concevoir et surtout livrer en urgence des équipements indispensables, notamment dans nos hôpitaux. Une leçon parmi d’autres est à méditer, ce sont bien ces équipements industriels intégrés et autonomes qui ont été notre seul recours pendant le confinement : nos grands industriels ont eu les plus grandes peines à repositionner leur outil de production optimisé et rigide pour répondre aux demandes, en étant paralysés de plus par la rupture de leurs chaines logistiques en juste à temps. Voici quelques cas d’écoles et des innovations à étudier. DP TECHNOLOGY ANNONCE SON SUPPORT POUR LA FABRICATION ADDITIVE DED Pendant des siècles, l'industrie manufacturière a eu recours à l'usinage soustractif. Mais au cours des deux dernières décennies, la fabrication additive - communément appelée impression 3D - est devenue un processus de fabrication plus largement utilisé. En tant qu’un des principaux procédés de fabrication additive, le dépôt de métal (DED) utilise une source d'énergie focalisée, comme un laser ou un faisceau d'électrons, pour faire fondre la matière. La capacité de contrôler la structure du grain d'une pièce fait du DED une solution pertinente pour la réparation de pièces métalliques fonctionnelles. Par exemple, le DED est souvent utilisé pour reconstruire des composants volumineux, coûteux et à forte usure pour les industries de l’aérospatial, de l’énergie ou de la marine, tels que les pales de turbine, les têtes de forage ou les hélices. Le DED est également l'une des rares technologies d'impression 3D métal adaptées à l'intégration dans des machines CNC pour créer une solution de fabrication hybride. En montant une buse de dépôt sur un système d'usinage multi-axes, des pièces métalliques très complexes peuvent être produites plus rapidement et avec une flexibilité accrue. Image Outil : la machine Mazak i-400 AM multifonctions est compatible avec ESPRIT 10 Juin 2020 TRAMETAL #210

Pour répondre à la demande croissante du marché, DP Technology travaille en étroite collaboration avec les plus grands fabricants de machine au monde pour valider leurs nouveaux cycles additifs. Les équipes de DP Technology sont fières d’annoncer la toute première version commerciale d’ESPRIT qui comprend les cycles de dépôt de métal (DED). Les capacités additives d’ESPRIT sont le produit d’équipes de plus de 35 ans d’expérience dans les générations de parcours d’outils, et incluent la même interface utilisateur intuitive que les utilisateurs attendent du logiciel. La version du produit comprend une prise en charge du DED en 3, 4 et 5 axes. Combinée aux processus soustractifs et intégrée à un seul logiciel, DP Technology apporte une gamme complète de support à la fabrication hybride. STRATASYS MET À LA DISPOSITION DES DESIGNERS LA NOUVELLE J55 Rendant le réalisme de la conception rapide toutes couleurs accessible aux concepteurs et professionnels du monde entier, Stratasys Ltd. (NASDAQ : SSYS) a présenté aujourd'hui sa nouvelle imprimante 3D J55. Pour environ un tiers du prix des imprimantes PolyJet de classe industrielle, la J55 associe le réalisme et la productivité à une grande précision, grâce à ses cinq matériaux d'impression simultanée permettant d'obtenir près de 500 000 couleurs validées PANTONE, des textures plus vraies que nature et des effets de transparence sur une seule et même pièce imprimée. Hormis sa simplicité d'installation, elle vous permet également, grâce au suivi à distance, de gérer vos tâches d'impression de chez vous. FABRICATION ADDITIVE Produit fabriqué en DED : Pièce testée en 3 axes avec angles aigus, pentes et poches pour démontrer les capacités additives d'ESPRIT. Programmé avec ESPRIT. Droit image Mazak, Okuma, G-SCOP / Université de Grenoble Les cycles DED additifs d’ESPRIT incluent une simulation et une vérification additive, ainsi qu’un support global des équipes techniques ESPRIT. DP Technology a validé ses post-processeurs en collaboration avec les principaux fabricants de machines et les établissements académiques. « Depuis plus d'une décennie, nous travaillons sur la fabrication additive, y compris la recherche sur les trajectoires des parcours d'outil DED et la simulation thermique AM. La solution additive DED d'ESPRIT est le résultat de l'étroite collaboration entre DP Technology, le fournisseur de solutions de FAO le plus fiable de l'industrie, et l'Université de Grenoble, un des principaux instituts de recherche au monde sur la technologie additive DED », explique Frédéric Vignat, Responsable du Département Additif à l'Université de Grenoble, en France. Le nouveau cycle additif offre aux utilisateurs une solution additive complète, du fichier CAO à la pièce usinée. « Il n'y a aucun moyen de valider une conception 2D sans un modèle 3D réaliste : c'est tout simplement impossible » affirme Tony Guard, directeur de l'innovation et de la conception industrielle chez Kinetic Vision, à Cincinnati. Cette entreprise de 175 employés développe des produits à l'attention de start-up et d'entreprises du Fortune 50 dans des domaines allant de l'électronique grand public et des biens de consommation courante à l'aérospatiale, en passant par le secteur médical. Kinetic Vision est considérée comme exerçant une « activité essentielle ». Elle continue donc de fonctionner malgré la pandémie, mais avec un nombre limité de personnes dans les bureaux, dont l'objectif est de développer et de mettre en place une nouvelle technologie. Conçue pour s'adapter aux studios de design et aux espaces de bureau, la Stratasys J55 convient au budget de pratiquement toutes les équipes de conception de produits, sans compromettre la qualité des pièces En réalité, Guard a affirmé que la J55 avait pu être installée par une seule personne, simplement avec l'assistance à distance de Stratasys. « Quand j'ai vu ce que la machine pouvait faire, j'en suis resté bouche bée », a-t-il déclaré. « Nous pouvons valider nos produits plus rapidement, avec leur forme, leurs TRAMETAL #210 Juin 2020 11

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.trametal.fr