Views
6 months ago

TRAMETAL N°203

  • Text
  • Processus
  • Nouvelle
  • Ainsi
  • Outils
  • Permet
  • Mesure
  • Additive
  • Trametal
  • Fabrication
  • Coupe
ADDITIF & AÉRONAUTIQUE

FABRICATION ADDITIVE

FABRICATION ADDITIVE fraisage de cavités et au fraisage de rainures. Elle est disponible en diamètre de 40 mm (attachement mandrin 16) et de 50 mm (attachement mandrin 22). Des versions à trois ou quatre plaquettes (taille 11) existent. Toutes les versions sont disponibles avec un pas différentiel et avec l'arrosage par l'intérieur. IRT JULES VERNE DÉVELOPPE UN PROCÉDÉ DE FABRICATION ADDITIVE INNOVANT EN PARTENARIAT AVEC DEUX PME DU GRAND OUEST Le projet FARAMIR (Fabrication Additive RApide MInérale Résine) lancé en mai 2018 dans le cadre du programme d'accompagnement des PME innovantes, www.acces-pme.fr, a pour objectif la mise au point d'un procédé de fabrication additive à charge minérale permettant de réaliser des pièces fonctionnelles à des coûts optimisés. Après l'installation d'une machine de petite capacité en octobre dernier à l'IRT Jules Verne, la caractérisation sur éprouvettes 3D imprégnées a été entreprise il y a quelques semaines. Prochaine étape : la mise en œuvre d'une machine grande capacité au second semestre 2019 chez Loiretech. www.acces-pme.fr, porté par le pôle de compétitivité EMC2 pour mener des projets au sein de l'IRT Jules Verne. Avec ce programme, l'Institut de Recherche Technologique Jules Verne entend accentuer ses relations avec les PME innovantes du Grand Ouest qui conçoivent des procédés pour le futur des usines, en accompagnant leur montée en compétences et leur offrant la possibilité d'intégrer des dispositifs de recherche plus courts et plus légers. EDGECAM 2019 R1 - NOUVEAU MODULE D'USINAGE ADDITIF En réponse à la croissance de la fabrication hybride, la dernière version d'EDGECAM présente un nouveau module d’usinage additif. Supportant la méthode de dépôt direct de matière, EDGECAM offre désormais un cycle de fabrication dédié qui pilote une buse avec précision, déposant de la matière pour créer une forme. Ensuite, la forme peut être usinée avec les cycles de fraisage d'EDGECAM afin de créer le composant final. Les premières pièces issues de cette technologie seront exposées lors du salon mondial des composites, le JEC World 2019, du 12 au 14 mars 2019, sur les stands de l'IRT Jules Verne et de ses partenaires, Loiretech et Axiome. Le projet FARAMIR vise à développer un procédé innovant reposant sur l'hybridation de la fabrication additive minérale et de l'imprégnation sous vide des préformes 3D. L'objectif est l'obtention directe d'outillages disposant de caractéristiques équivalentes aux outillages réalisés en planche usinable, avec pour finalité de fabriquer en une seule étape des pièces de formes complexes. RÉPONDRE AUX BESOINS D'INNOVATION DES SECTEURS INDUSTRIELS DE POINTE En simplifiant les process industriels, l'IRT Jules Verne et ses partenaires entendent répondre aux contraintes de cadences et de coût des filières industrielles. Parmi les applications envisagées, on trouve notamment les outillages de détourage pour le marché automobile, des pièces à la fois de taille moyenne et de formes complexes. Le projet a enregistré une étape majeure avec l'installation d'un équipement VOXELJET VX200 pour la fabrication des premières éprouvettes 3D imprégnées à l'IRT Jules Verne en janvier de cette année. Loiretech accueillera au second semestre 2019 une machine grande capacité. Débutera alors la phase de mise au point des paramètres sur démonstrateur. LE COUP D'ENVOI D'UN AMBITIEUX PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT DES PME : ACCÈS PME Lancé en mai 2018 pour une durée de 3 ans, le projet FARAMIR dispose d'un budget de 1,46 M€. Il s'agit du premier projet développé dans le cadre du dispositif EDGECAM 2019 R1 offrant maintenant un support complet de la Base de données pour l'Usinage additif, les formes peuvent être réalisées avec tous les cycles de fraisage, comprenant les fonctions avancées comme le mode rotatif et l'usinage 5 axes simultanés. John Buehler, responsable de la marque EDGECAM, explique que le nouveau cycle d'Ajout par plans parallèles est conçu pour construire une géométrie sur une base couche par couche, déposant un cordon continu de matière fondue qui fusionne avec la matière initiale. « En utilisant la même interface intuitive que tous les autres cycles d'EDGECAM, le cycle Ajout par plan parallèle offre non seulement la capacité de travailler avec différentes entités CAO, mais il aide également l'utilisateur à déterminer de nombreux types de contrôles, tels que l'angle de balayage, le nombre de passes de finition, et le mode contre-dépouille. » 18 Mai-Juin 2019 TRAMETAL #203

PRODWAYS GROUP LANCE SON PREMIER ATELIER D’IMPRESSION 3D ROBOTISÉ APPLIQUÉ À L’INDUSTRIE DENTAIRE L’impression 3D appliquée au dentaire entre dans une phase d’industrialisation. Alors que plusieurs de ses clients possèdent déjà plusieurs machines de production MOVINGLight® ProMaker L series (L7000, L5000, LD10 et LD20) offrant des niveaux de productivité très élevés, certaines applications nécessitent des cadences de production encore plus grandes. FABRICATION ADDITIVE Dans le marché de l’orthodontie, l’essor des gouttières d'alignement transparentes amène certains clients à produire plusieurs milliers de gouttières par jour. Afin de répondre à ces nouveaux enjeux de production personnalisée de masse, Prodways a combiné la productivité de ses machines dédiées au dentaire à des techniques de robotique et d’automatisation maîtrisées par sa maison-mère Groupe Gorgé. Ces compétences uniques ont permis à Prodways de collaborer avec un acteur de premier plan des solutions digitales dentaires afin de proposer une solution clé en main, intégrée et robotisée pour la fabrication de gouttières d'alignement transparentes. Cette solution sera présentée en avant-première à l’occasion du salon IDS dédié au dentaire, qui aura lieu du 12 au 16 mars 2019 à Cologne en Allemagne. Cet atelier permet une automatisation de toutes les phases de la production : de la conception à l’impression 3D, du thermoformage des gouttières d’alignement à leur emballage et ce 24/24 et 7 jours sur 7. Les différentes versions de ces modules 3D robotisés peuvent produire plus de 2000 gouttières d'alignement transparentes par jour. Ces ateliers sont équipés de 2 machines ou plus et consomment plus de 2 tonnes de matières par an. DES HORIZONS NOUVEAUX POUR LES UTILISATEURS AVEC LA PLATE-FORME ROBOTIQUE ET L'IMPRESSION 3D POUR IGUS La croissance a aussi été au rendez-vous chez igus dans le secteur de la fabrication additive l'année passée. Les capacités d'impression 3D ont été triplées par l'achat de nouvelles imprimantes FSL et une nouvelle imprimante hautes températures a été mise au point pour le tribo-filament iglidur J350 résistant aux températures élevées. Pour les éléments de machine courants tels que roues dentées et roulettes, igus propose maintenant des configurateurs en ligne spéciaux et des solutions imprimées offrant un excellent comportement à l'usure. Et, chose unique au monde, la durée de vie de ces composants imprimés peut être calculée en ligne. LE LABORATOIRE DE TESTS, VECTEUR DE CROISSANCE Ces calculs se basent sur les données issues du laboratoire de tests. L'année dernière, plus de 264 nouveaux composites polymères ont été mis au point et testés dans le laboratoire. Dans ce contexte, plus de 11.300 tests ont été effectués rien que pour les paliers lisses sur plus de 50 bancs d'essais différents. NOUVEAUTÉ PRÉSENTÉE AU SALON 3D PRINT CHEZ REPMO Solution post-traitement impression 3D métal, disponible pour des alliages titane, chrome-cobalt, inox, inconel. Procédé alliant tribofinition et électro-polissage permettant d'obtenir une pièce lisse effet miroir, sur tout type de géométrie, de façon simple et automatisée. Il s’agit d’une révolution dans l’impression 3D métal, souvent décriée pour la rugosité de ses pièces. Nous proposons une solution de post-traitement, simple et automatisée, permettant d’obtenir des pièces lisses et brillantes. Les machines DLyte utilisent un procédé breveté, à l’origine développé pour répondre aux besoins esthétiques de la joaillerie, alliant tribofinition et électro-polissage. Ce procédé permet d’obtenir un poli miroir, sur tout type de géométrie en minimisant l’intervention humaine. Les machines sont compatibles avec des pièces d’impression 3D de divers alliages : inconel, inox, titane, chrome-cobalt. Une machine DLyte sera exposée lors du salon 3D PRINT du 4 au 6 juin, Stand E02 par Dominique Dubois d.dubois.trametal@gmail.com TRAMETAL #203 Mai-Juin 2019 19

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.trametal.fr