Views
8 months ago

TRAMETAL 219

  • Text
  • Grande
  • Nouvelle
  • Rectification
  • Processus
  • Technologie
  • Ainsi
  • Coupe
  • Permet
  • Fabrication
  • Outils
Spécial Printemps des salons !

ÉQUIPEMENTS CONFÉRENCE

ÉQUIPEMENTS CONFÉRENCE STUDER Studer tient le cap et poursuit sa croissance Pendant la pandémie de Covid-19, Studer a réussi à protéger son personnel et l’entreprise grâce à des mesures prises rapidement et en toute cohérence. Au fil de l’année 2021, la situation économique s’est par ailleurs nettement améliorée et Studer a de nouveau pu se réjouir d’une tendance à la reprise, avec une énorme croissance de la demande de produits et de prestations de services. «Malgré une situation économique difficile et la pandémie, il a été possible d’élargir le know-how et la position sur le marché. Nous sommes parvenus à nettement accroître le chiffre d’affaires en 2021 et nous maintenons le cap sur la croissance aussi en 2022 », souligne Jens Bleher, CEO de Studer. Que Studer soit restée en permanence à l’écoute de ses clients a payé. Surtout grâce à la structure décentralisée de son organisation de vente et de SAV, Studer est restée en permanence opérationnelle et présente auprès de ses clients pour les soutenir sur tous les marchés locaux. « Des agrandissements sont en cours sur les sites de Biel et de Steffisburg, et des investissements dans de nouveaux produits, machines et installations prennent déjà corps. Studer a investi ces dernières années et continuera de le faire à grande échelle en 2022 », poursuit Jens Bleher. COLLABORATEURS QUALIFIÉS Depuis toujours, des collaborateurs qualifiés revêtent une très grande importance pour l’avenir d’une entreprise technologique. Pour cette raison, l’entreprise forme elle-même ses spécialistes futurs, y compris à des métiers qui n’existent pas sur le marché. Dans cette phase de croissance, la politique de Studer consistant à maintenir pleinement sa politique de formation professionnelle même à une époque difficile a une fois de plus très bien fait ses preuves. « Le nombre d’apprenants, qui représentent 11 % du personnel, demeure à un niveau élevé et inchangé. Cette année, l’entreprise investit même dans une machine supplémentaire à commande CNC de toute dernière génération affectée aux apprentissages, pour améliorer nettement l’intégration des apprenants dans la fabrication en opérations », souligne Jens Bleher. STUDER OPÉRATIONS STUDER a été affecté par les fluctuations considérables des commandes et des taux d’occupation, surtout entre le 2 e semestre 2020 et la mi-2021. Unique en son genre, le modèle suisse du chômage partiel a toutefois permis de garantir de la stabilité professionnelle aux collaborateurs et de préserver ainsi leur savoir-faire, fait d’une importance vitale pour l’entreprise. Comme si cela n’avait pas suffi, une pénurie est apparue dans les chaînes d’approvisionnement à partir du milieu d’année, synonyme d’un défi supplémentaire d’une ampleur jusqu’à présent inconnue. Malgré des goulots d’étranglement importants chez les fournisseurs, Studer a réussi jusqu’à présent à garantir l’approvisionnement, sans effets dignes d’être mentionnés sur la livraison des machines COMMENT A ÉVOLUÉ LE CARNET DE COMMANDES STUDER EN 2021 ? Après la baisse brutale des rentrées de commandes en 2020, Studer a vu son carnet s’étoffer de façon respectable au fil de l’année dernière. L’année 2021 a donc été, en termes d’obtentions de commande, l’une des plus réussies de l’histoire de l’entreprise. La S33 a été la rectifieuse cylindrique la plus vendue. Avec la S31, Studer a même battu clairement ses records des années les plus réussies et en a établi un nouveau. Les ventes dans le domaine de la rectification intérieure ont atteint le niveau d’avant-crise ● 42ı TRAMÉTAL • N°219 • Mai 2022

SALON SALON GRINDING HUB Un salon attendu par toute une profession La pandémie ayant concouru à l’effacement de GrindTec, c’est tout un secteur industriel de premier plan, celui de l’enlèvement de métal par abrasion, qui se retrouvait orphelin alors que la demande ne fait que croitre. La décision de lancer Grinding Hub cette année du 17 au 20 mai 2022 à Stuttgart a donc été un soulagement et les exposants ont répondu présent en masse. Le niveau des commandes de machines de meulage, de rodage, de rodage et de polissage, a augmenté de 22 % dans l’ensemble en Allemagne par rapport à 2020. Les commandes intérieures ont augmenté de 31 %. Les commandes en provenance de l’étranger ont augmenté d’un cinquième. « Le GrindingHub se distingue par son orientation internationale et son emplacement attrayant et facilement accessible depuis le monde entier. Cependant, nous cherchons également à établir des normes avec le programme du salon, y compris l’exposition spéciale GrindingSolutionPark et nos sessions Web innovantes.», a conclu Wilfried Schäfer de la VDW. Les chiffres incitent à l’optimisme quant au développement futur de l’industrie. Les marchés clés tels que les États-Unis et l’Italie en particulier ont connu une forte croissance. En outre, les exportations vers l’Inde, le Brésil et le Mexique ont augmenté de 75 à 318%. En revanche, la Chine, le plus grand marché de vente, a vu ses exportations diminuer de 27% en glissement annuel au cours des six premiers mois. Schäfer a poursuivi en résumant : « Nous ne sommes pas encore revenus aux niveaux élevés observés avant 2020, que nous voulons naturellement atteindre à nouveau. Mais nous sommes clairement sur la bonne voie. » DES MACHINES HYBRIDES POUR DE NOMBREUSES SOLUTIONS DE FABRICATION De grandes quantités unitaires, une énorme pression sur les coûts et des processus de production précis font partie des principaux défis auxquels sont confrontés les fabricants d’engrenages. Et ceux-ci devraient augmenter à l’avenir, car les changements dans l’industrie automobile ont un fort impact sur ce secteur. L’objectif est de produire beaucoup plus de variantes de transmission à l’avenir. Comment les entreprises relèvent-elles ce défi ? principalement avec des solutions hybrides innovantes et des outils adaptés qui sont des prouesses techniques. AMÉLIORATION DE LA FIDÉLITÉ DES SURFACES ET DE LA RENTABILITÉ L’avancée des procédés de fabrication additive est inévitable, car ils offrent toute une gamme d’avantages impressionnants. En plus d’augmenter la productivité en permettant une production flexible et en éliminant le besoin de fabrication d’outils conventionnels, la grande variété de possibilités de conception géométrique permet également le traitement de composants très complexes. Le haut degré de flexibilité garantit que de petites à moyennes quantités peuvent désormais être produites à l’aide de l’impression 3D industrielle Pour une plus grande efficacité, cependant, il est nécessaire d’incorporer à la fois la fabrication additive et soustractive dans un système hybride. Les exigences de post-traitement doivent être prises en compte dès le départ lors de la création du modèle 3D. RÉDUCTION DES TEMPS, AMÉLIORATION DE LA PRODUCTIVITÉ ET DE LA QUALITÉ La combinaison des processus de fabrication ouvre également un nouveau potentiel de production. La motivation classique pour l’usinage multiple simultané d’une pièce à usiner dans une machine contenant plusieurs broches, par exemple, est de réduire le temps de cycle. En principe, cependant, les machines nécessaires pour cela impliquent des coûts d’investissement élevés et ne sont économiques que pour de grandes quantités en raison de leur faible flexibilité. En plus de combiner la technologie de meulage et les processus de coupe avec un tranchant géométriquement déterminé, l’interaction de différents processus de rectification au sein d’une seule machine est également très utile. Dans le cas des engrenages, par exemple, des procédés de finition spéciaux sont de plus en plus utilisés pour effectuer l’usinage dans la rectifieuse elle-même ● TRAMÉTAL • N°219 • Mai 2022 ı43

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.trametal.fr