TRAMETAL 215

  • Usinage
  • Tram
  • Fabrication
  • Studer
  • Solutions
  • Ainsi
  • Produits
  • Permet
  • Titane
  • Coupe
  • Outils
Titane : Relever les défis de l'usinage

MACHINES TÉMOIGNAGES

MACHINES TÉMOIGNAGES NOUVEAUTÉ Conférence de presse STUDER le 22 avril 2021 Pendant plus d’un an, STUDER a dû certes faire face à un recul du chiffre d’affaires, mais la société a tout de même réalisé le troisième meilleur résultat depuis sa création. Pourtant, la dégradation de la situation économique était alors déjà significative. Avec l’apparition de la pandémie de COVID-19, de nombreux pays ont décrété des confinements durs en février ou en mars. STUDER a terminé l’année 2020 sur un résultat vraiment positif grâce à de très bonnes entrées de commandes au début de l’année et surtout grâce à un sprint de retour en force en fin d’année. L’état d’esprit positif des clients a porté STUDER dans l’année 2021. La poursuite de la reprise économique est perceptible. La conférence de presse annuelle de STUDER se déroule traditionnellement dans le cadre du Motion Meeting, l’événement annuel dédié aux services commerciaux de l’entreprise dans le monde. Et cette année encore, les événements se déroulant en ligne avaient tous la même devise : « STUDER Fight Club ». Environ 120 participants originaires de 30 pays ont pris part à cet événement en virtuel. « Nous sommes habitués à ces aléas économiques car il est bien connu que la construction mécanique est une activité très cyclique et que nous devons en gérer les variations », explique Jens Bleher, PDG de Fritz Studer AG. Mais un nouveau type de menace se dessinait à l’horizon pour l’économie mondiale : la pandémie du coronavirus. « Dans un premier temps, il fallait protéger le personnel et sécuriser l’entreprise », poursuit M. Bleher. STUDER a réagi rapidement et a su prendre des mesures de protection étendues. La STUDER Corona Task Force a été aux manettes dès le début. Il a été ainsi possible d’éviter les contagions au sein de l’entreprise et STUDER a toujours été pleinement présent pour ses clients, à tout moment, et a tout mis en œuvre pour que cela reste ainsi. La réaction aux diminutions du chiffre d’affaires a consisté à appliquer le modèle de temps de travail annualisé qui a fait ses preuves et, lorsque c’était nécessaire, à avoir recours au chômage partiel. Des développements importants ont été poursuivis et le portefeuille de produits a été étendu. En ce qui concerne l’industrie 4.0, de nombreux projets du groupe et relevant de « UNITED GRINDING Digital SolutionsTM » ont joué un rôle décisif. Nous avons aussi reconsidéré les projets de transformation des bâtiments et d’investissements dans de nouveaux produits et dans des machines et installations nouvelles. « STUDER a investi en 2020 et continuera de le faire cette année », a affirmé Jens Bleher. « L’un dans l’autre, nous nous considérons bien positionnés, ce qui est un avantage décisif dans l’environnement concurrentiel actuel », poursuit M. Bleher. LES APPRENTIS CHEZ STUDER Ils ont été aussi touchés par la pandémie mais la société STUDER s’est tenue à la formation professionnelle qui a fait ses preuves. « Le nombre des apprentis de STUDER est resté élevé comme à l’habitude, ils représentent plus de 11 % du personnel de l’entreprise », explique Jens Bleher. Donc, STUDER a pu aussi protéger la formation professionnelle à tous les instants. Cela est notamment prouvé par la réussite aux examens des apprentis lors de leur dernière année. Ils 38 ITRAMETAL • N °215 • Juillet 2021

TÉMOIGNAGES MACHINES « Studer continue à investir dans la formation des apprentis » général du marché a été d’une ampleur similaire à celui de la crise financière il y a plus de 11 ans », explique Sandro Bottazzo. Le très bon mois de décembre a restauré une ambiance positive au sein de l’entreprise. « Nous avions de nombreux clients qui s’attendaient principalement soit à une plus grande activité au deuxième trimestre, soit au deuxième semestre 2021. C’est pourquoi un grand nombre de rectifieuses a encore été commandé au mois de décembre », dit Sandro Bottazzo pour conclure sur l’année écoulée. « Un facteur décisif du succès de STUDER reste son vaste portefeuille très varié de rectifieuses, qu’elles soient universelles, extérieures, intérieures, de production ou cylindriques traditionnelles », continue Sandro Bottazzo. L’an dernier, la nouvelle S33 lancée en 2019 a été de loin la rectifieuse cylindrique la plus vendue de STUDER. Les meilleures ventes suivantes sont les rectifieuses intérieures, ainsi que la nouvelle S31 et la nouvelle favorit. Nous avons constaté aussi avec plaisir une évolution positive des ventes de la favoritCNC, la rectifieuse extérieure du segment d’entrée de gamme. ont tous pu s’y préparer pleinement et ont été tous reçus. Par ailleurs, une solution de poste interne a été proposée à tous. STUDER continue d’investir dans la formation des apprentis. Ainsi, un nouveau tour à commande numérique a été installé dans l’atelier des apprentis. ACTIVITÉS DE DISTRIBUTION, DE SAV ET DE MARKETING Le début de l’année 2020 de STUDER a démarré avec un avenir très prometteur, jusqu’au mois de mars où les pays ont tour à tour pris des mesures de confinement drastiques et strictes. « Mais pendant une année comme celle-ci, il convient de voir les côtés positifs », affirme Sandro Bottazzo, CSO de Fritz Studer AG. STUDER a démarré les premiers mois de l’an dernier en bénéficiant du coussin confortable du carnet de commandes positif de l’année précédente. « Grâce aux très bonnes entrées de commandes vers la fin de l’année dernière, provenant surtout de l’Asie, de l’Europe du Sud, mais aussi d’Europe centrale de manière sporadique, STUDER a généré au total un volume de commandes nettement plus élevé que celui qui avait été enregistré pendant la dernière grande crise en 2009. C’est un point positif dans la mesure où le recul La vue d’ensemble des marchés en Allemagne montrait d’abord une situation des commandes basse par rapport à l’année précédente. Les raisons sont d’une part les conséquences de la pandémie de COVID-19, mais aussi les changements structurels en cours dans l’industrie automobile. En outre, les entrées de commande en 2020 sont restées à un niveau très satisfaisant en ce qui concerne l’Asie, l’Amérique du Nord et l’Europe du Nord-Est. Cela est dû surtout à la demande très forte des segments de la fabrication à façon et de l’industrie aéronautique. Le même caractère positif se retrouvait sur les marchés de l’Europe du Sud, particulièrement en raison du boom de fin d’année en Italie. « Globalement, en 2020, nous avons vendu nos rectifieuses dans plus de 40 pays différents sur différents continents », précise Sandro Bottazzo. Le service Customer Care de STUDER compte parmi les facteurs importants de la réussite l’an dernier. « Grâce à notre réseau décentralisé, proche du client, composé de plus de 130 techniciens de service STUDER répartis dans le monde, nous avons toujours pu prêter assistance à nos clients pendant la pandémie, et ce malgré les restrictions de déplacement d’un pays à l’autre », indique Sandro Bottazzo. Cette forme de réseau mondial de techniciens de service est unique sur le marché des rectifieuses cylindriques TRAMETAL • N°215 • Juillet 2021 I 39

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.trametal.fr